Réussir son blog d’architecture : 7 erreurs à éviter pour un article SEO optimisé

reussir son blog d'architecture

Vous venez de lancer le site web de votre agence ou envisagez de le faire prochainement ? Vous ne savez pas par où commencer pour faire de votre contenu un atout et mettre ainsi en valeur vos projets ? Ce petit guide des pratiques à ne pas employer pour réussir son blog d’architecture devrait vous plaire. Découvrez les 7 erreurs à ne pas commettre lors de la rédaction de vos articles.

Erreur n° 1 : Ne pas prendre en compte son lectorat dans sa ligne éditoriale

L’erreur la plus commune : oublier pour qui on rédige. L’essentiel dans la création de contenu est de réfléchir avant toute chose à « pourquoi on écrit » et « pour qui on écrit ». Éclaircir ces deux points avant de démarrer son blog professionnel est indispensable. 

Avoir une ligne éditoriale en accord avec son client cible reste l’assurance d’une base solide pour développer votre site internet. Elle garantit la cohérence de votre propos et veille à ce que le contenu colle à l’image de l’entreprise.  

La solution : définir votre persona (soit le « client idéal ») pour mettre en place une ligne éditoriale qui répond aux questionnements et attentes de votre prospect. 

Erreur n° 2 : Vouloir parler de tout au lieu de se concentrer sur une requête clé principale

Trop d’information tue l’information ! Vouloir trop en dire risque de noyer l’internaute (et les algorithmes) dans un flux imbuvable et incompréhensible. Une bonne stratégie éditoriale débute par un audit sémantique de votre site web. Il vous assure de bien choisir les mots clés sur lesquels se positionner. 

Se mettre à la place du cybernaute permet de répondre au mieux à son intention de recherche. Par exemple, utiliser du jargon technique ignoré des néophytes alors que vous souhaitez attirer une clientèle de particuliers ne semble pas une stratégie concluante. À l’inverse, elle peut être bénéfique si votre objectif est de collaborer avec des professionnels du milieu. 

Une fois vos mots clés déterminés, concentrez-vous sur une requête par article. Une idée claire par page facilite la compréhension pour le lecteur et pour les robots. Le calendrier éditorial est une arme redoutable pour organiser ses différents axes dans une stratégie de contenu cohérente sur le long terme. 

La solution : déterminer les mots clés spécifiques à votre agence. Sélectionner ensuite une requête par article de blog.

Erreur n° 3 : Se lancer dans l’écriture avant d’avoir préparé un plan clair et cohérent

Ne vous laissez pas duper par le cliché romanesque de l’écrivain/artiste qui rédige au fil de son inspiration : ce mythe est complètement faux ! Le secret d’un texte percutant repose sur un travail précis et minutieux, combiné à une bonne préparation en amont. 

De la même manière qu’un athlète ne se lance pas dans un marathon sans avoir de préparation physique, le rédacteur ne s’aventure pas dans l’écriture sans un plan (plus ou moins) détaillé. 

Avoir une idée claire de la structure globale de l’article de blog avant de s’élancer :

  • vous aide à sauter le pas en évitant le syndrome de la page blanche ;
  • vous guide à travers le flot de votre pensée ; 
  • vous assure de produire un contenu cohérent pour le lecteur. 

La solution : Notez les idées que vous souhaitez aborder dans l’article. Regroupez et organisez-les par thématique du plus global au plus spécifique.

Erreur n° 4 : Ne pas passer suffisamment de temps à réfléchir aux titres de son article de blog

Négliger les titres de son article de blog équivaut à se tirer une balle dans le pied ! D’abord, ils sont essentiels pour le référencement : y insérer les requêtes clés et/ou des synonymes est donc très fortement recommandé. 

Ensuite, ils sont la vitrine de votre site pour les visiteurs de passage. Un mobinaute pressé va scroller rapidement la page et se concentrer principalement sur le titrage et les mots en gras. En survolant l’article, il doit pouvoir en comprendre les grandes lignes. 

Le <Title> correspond au titre qui sera affiché dans les résultats des moteurs de recherche. Il possède un puissant pouvoir au niveau du SEO. Choisir la bonne formulation peut demander du temps et du jus de cerveau, mais c’est un must have. 

Les titres et sous-titres d’une page web sont désignés par des balises HTML « Hn » allant du <h1> le titre principal et unique, jusqu’au <h6>. Ils permettent la hiérarchisation de l’information afin de guider le lecteur et les algorithmes de Google. 

La solution : Après avoir choisi votre requête clé et structuré votre propos, prenez le temps de réfléchir à des titres accrocheurs résumant vos idées principales, quitte à y revenir à la toute fin. 

Erreur n° 5 : Utiliser toujours les mêmes expressions sans varier le champ sémantique

La richesse d’un article vient en grande partie du vocabulaire employé. Varier les expressions et mobiliser un champ sémantique vaste permet de ponctuer votre récit de façon fluide et dynamique pour le lecteur. Car oui, la rédaction SEO doit avant tout être pensée pour l’internaute. 

Répéter le même mot 300 fois par page est une technique désuète, quoiqu’encore bien trop souvent visible sur le net. Les Googlebots (« robots d’exploration de Google ») sont en réalité beaucoup plus intelligents que vous ne le soupçonnez. Leur objectif est simple : plaire aux utilisateurs. Lire un article qui n’apporte aucune valeur et qui répète x fois la même chose est-il attirant pour un lecteur humain ? La réponse est probablement non. 

La solution : avant de rédiger, notez tout le vocabulaire en relation avec votre requête clé pour enrichir votre texte. À la relecture, aidez-vous d’un dictionnaire des synonymes pour éliminer les éventuelles répétitions. 

Vous avez également la possibilité de faire appel à un prête-plume spécialisé dans l’architecture. Ce professionnel des mots est capable d’écrire pour vous des articles avec une grande richesse sémantique.

Erreur n° 6 : Oublier l’optimisation des images du billet de blog

Bien trop souvent, les visuels sont délaissés dans la stratégie SEO d’un article de blog. Pourtant, les images ont aussi leur importance dans le référencement. Photos, graphiques et infographies captent le regard et aèrent le texte, en outre ils sont en mesure d’attirer du trafic vers votre site. 

Pour cela, il suffit d’adopter les bons réflexes lorsque vous ajoutez des visuels dans votre article : 

  • 1— Sélectionner une image cohérente avec le propos de l’article. 
  • 2 — Attribuer un nom avec des mots clés pertinents. 
  • 3 — Remplir la balise <alt> avec une description. 
  • 4— Ajouter un titre et une légende.
  • 5 –Choisir les bonnes dimensions pour ne pas alourdir la page.

La solution : un guide complet pour le référencement des images est à lire sur le site de Formation Rédaction Web.

Erreur n° 7 : Négliger l’importance du maillage interne est un frein à la réussite de votre blog d’architecture 

Le maillage interne se compose de l’ensemble des liens qui permettent au visiteur de naviguer à travers votre site, d’une page A à une page B. Ils sont importants pour l’ergonomie utilisateur (UX) et pour le SEO. Google considère Internet comme un environnement vaste qui doit rester ouvert : aucune page ne doit être un cul-de-sac. L’objectif du maillage interne est de fluidifier la navigation de l’internaute. 

Une bonne pratique du maillage interne à mettre en place sur votre blog est de faire attention au texte utilisé pour lier vos pages entre elles. Privilégiez des mots porteurs de sens, avec une notion sémantique qui décrit avec précision le contenu de la page de destination. De cette façon, les moteurs de recherche seront capables de comprendre son sujet pour lui apporter crédibilité et popularité. 

La solution : la rédaction de votre article terminé, insérez des liens directement dans votre corps de texte dirigeant vers d’autres contenus ou pages de votre site. 

Votre connaissance des 7 erreurs à ne pas commettre lors de l’écriture d’un article optimisé devrait vous aider à réussir votre blog d’architecture

Pour finir, une règle d’or à ne pas oublier : il faut apporter de la plus-value à vos lecteurs. Votre contenu doit leur parler dans les thématiques abordées, mais surtout leur donner des informations claires et concises. Privilégier la qualité est une pratique qui vous garantit d’évoluer dans les bonnes grâces de Google, en plus de fidéliser votre lectorat. 

Pas le temps ni l’envie de vous occuper de votre contenu rédactionnel en architecture ? Collaborez avec un écrivain web professionnel !