La ville japonaise dessinée, le fantasme occidental de Tokyo

La fascination occidentale pour la métropole de Tokyo a été construite par différents médias à partir des années 70 notamment le cinéma, mais aussi le manga. La question est de s’interroger sur l’impact du manga en France et de sa réception par le public français, ainsi que d’identifier les différentes étapes de construction de cette image fantasmée ? comment s’est construite cette image ? est elle préméditée ou non ? Quels en sont les acteurs ?

Tokyo-manga-dessiné

Dans ce travail de mémoire, la vision de la ville japonaise est étudiée à travers un corpus constitué de quatorze mangas et de leurs dessins animés importés du Japon et diffusés en France à différentes périodes allant de 1990 à 2014.

Dans la plupart des cas, le dessin animé est apparu en France avant et a entraîné par la suite la publication du manga. ces titres sont représentatifs des différentes périodes d’importation mais représentent aussi les différentes facettes de la ville. Ils ont été choisis pour leur notoriété auprès du public français qui a participé à la construction de l’image de l’urbanité japonaise notamment aux jeunes téléspectateurs du club Dorothée.

Partie 1 : Le dessin de la ville dans les mangas et ses codes de représentations liés au genre

La première partie est centrée sur la question de la représentation. nous étudierons les codes de représentations graphiques propres au genre du manga. a travers les différents exemples du corpus, nous verrons si des lieux communs se dessinent à travers les mangas et si cette représentation de la ville évolue ou change à travers les époques. Les codes graphiques du genre évoluent-ils avec le temps ou non ?

Partie 2 : Les rouages éditoriaux de l’import/export

La deuxième partie traite des rouages de l’importation du manga en France, afin de déterminer si le marché éditorial influe volontairement ou non sur la vision de Tokyo. L’idée du marché que se font les éditeurs détermine leurs choix. comment sont- ils faits? Quels en sont les acteurs ? comment ont-ils évolués depuis 1990 ?

Partie 3 : Réception par le public d’un Tokyo fantasmé

Enfin, la troisième partie s’attache à cerner la réception du manga en France. comment est reçu et perçu ce média créé à l’origine pour un public japonais ? Le public français le perçoit- il de la même manière que le public japonais ? a t-il la même perception de l’espace ? arrive-il à cerner cet espace urbain qui est si différent de celui dans lequel il vit ?

Ce mémoire de master à été réalisé en 2014 à l’École National Supérieure d’Architecture de Paris la Villette sous la direction des professeurs P.Chabard et J.Bastoen.

checklist interactive 20 points seo avant publier article blog